Pentecôte 2020

« Alors leur apparurent des langues quon aurait dites de feu, qui se partageaient, et il sen posa une sur chacun deux ».

1° Nous voici devant une réalité surnaturelle, une sorte de « feu »

On « aurait dit un feu », car c’était plus qu’un feu.

Dans l’Ancien Testament, Moïse s’arrêta devant un buisson qui brûlait sans se consumer. C’était plus qu’un feu. Car habituellement le feu consume.

Les chrétiens croient au surnaturel sinon ils ne seraient pas chrétiens.

Quelqu’un disait avec raison : à force de chasser le surnaturel de nos églises, les gens se tournent vers le surnaturel diabolique.

Dieu est surnaturel. Il est le réel par excellence. Il est ce feu qui ne se consume pas.

A la Pentecôte, nous voici devant une réalité surnaturelle plus grande encore que le Buisson Ardent vu par Moïse au désert.

L’homme se retrouve à la place du buisson, car le feu s’est posé sur sa tête : et devant ces hommes s’arrêteront intrigués les gens de passage.

Pentecôte nous révèle à nous mêmes : nous avons reçu l’Esprit Saint au baptême pour faire de nous un buisson ardent, buisson de chair.

2° Ce « feu » surnaturel entretient une relation personnelle avec chacun :

Le feu s’est « posé sur chacun d’eux » : cela veut dire que chacun, chacune d’entre vous est unique aux yeux de Dieu. Chacun de vous a une relation spécifique avec Dieu, possible par l’assentiment de notre intelligence et de notre volonté.

C’est un mystère entre vous et Dieu. C’est extraordinaire de découvrir notre place dans le cœur de Dieu, dans le cœur de Jésus. C’est tellement immense !

Cette relation unique nourrit le dynamisme, le goût de notre vie quotidienne et de notre apostolat. Entre Dieu et chacun, chacune de vous, c’est une histoire d’amour unique et secrète. Elle est là cette petite flamme, il est là ce « feu ».

Notre relation à Dieu est-elle une relation de feu, enflammée, passionnée ?

3° « Les dons sont variés mais il y a un unique Esprit » dit st Paul.

Comme il y a un seul Esprit Saint, la relation personnelle à Dieu ne conduit pas à l’anarchie ; au contraire cela contribue à construire l’Église, harmonieusement.

La force de l’Esprit Saint c’est de nous envoyer dans toutes les directions mais d’une manière ordonnée. L’ordre et l’harmonie créés initialement par Dieu, brisés par le péché, est refondé par Jésus, sous l’action de l’Esprit saint. Il œuvre dans votre vie personnelle, votre famille, vos amitiés, vos loisirs, votre travail, votre mouvement, votre paroisse, pour y construire l’unité sur le modèle de la sainte Trinité.

Prenons un exemple : la patrouille de France : chacun pilote son avion et a quelque chose à faire de bien précis, chacun a son programme de vol, ses consignes. Et quand vous voyez le tout, c’est une force et une harmonie qui donne le sourire, des ola d’acclamation, un spectacle impressionnant.

Un seul Esprit, des dons variés.

L’ Esprit saint vous donne de piloter votre propre avion. Vous avez votre plan de vol personnel, vos consignes personnelles, votre responsabilité personnelle, mais c’est au service d’un ensemble coordonné.

Quand la Patrouille de France est annoncée, les gens ne n’attendent pas à voir un seul avion, même s’il est beau : ils veulent une formation et du spectacle !

Une grande tache s’accomplit à travers vous mais coordonnée. De l’égo il y en a, mais nous le mettons au service de l’Église. LEsprit Saint assume les risques car il y en a.

4° Jésus fait un lien fondamental entre l’Esprit saint et le péché :

« Recevez lEsprit Saint. À qui vous remettrez ses péchés, ils seront remis ; à qui vous maintiendrez ses péchés, ils seront maintenus. »

Il dépend de nous, de notre obéissance à ce que l’Esprit nous commande, qu’un grand nombre soit pardonné et sauvé. Quelle responsabilité, quelle grâce immense ! Nous avons une mission de salut. Non pas seulement de notre pays mais du monde. Non pas pour la vie terrestre mais la vie céleste.

Alors que chacun, chacune ici veille, entretienne sa relation personnelle avec Dieu : car un chrétien sans l’Esprit saint, c’est un avion sans kérosène.

De même croyez-vous qu’un avion partirait au combat avec la jauge au 1/4 ou déjà sur la réserve? Ce serait de la folie. L’Esprit Saint tu ne le reçois pas qu’une seule fois ou un seul jour : tu y retournes régulièrement si tu veux voler.

Faisons le plein d’Esprit saint et profitons de cette mission que Dieu nous donne. Nous sommes plusieurs dans le ciel, et l’Esprit saint assure la coordination.

Il s’agit de sauver des vies, et d’être réunis au Paradis.

Au baptême nous avons eu notre brevet de pilote.

La solennité de la Pentecôte, c’est l’Église au décollage, ça fait du « bruit » et ça crache du « feu », amen.

Post Author: webmestre